Le Préfet communique :

1 - Jardins familiaux :

L'article 3 du décret n° 2020-293 autorise les déplacements brefs, dans un rayon d'1km et dans la limite d'une sortie d'1h, liés à la promenade avec les personnes regroupées dans un même domicile, en évitant tout regroupement de personnes.

Je conçois aisément que certaines familles, dès lors qu'elles ont la jouissance d'un jardin potager, soient dans la nécessité d'alléger leurs factures en produits alimentaires, sans pour autant contourner la règle essentielle du confinement.

Voici donc la position de principe que je livre à la sagacité et aux adaptations que chaque maire jugera nécessaire en fonction de la configuration et de la situation des jardins familiaux de leur commune et ce, afin de faire respecter les "gestes et mesures barrières" que personne ne méconnaît désormais :

La fréquentation des jardins familiaux est possible par une seule personne à la fois, dès lors que l'on s'y rend pour le motif (qui est prévu dans la dérogation) "achats de première nécessité" ; le terme "première nécessité" renvoyant pas seulement aux fruits et légumes achetés mais aussi à ceux qui sont produits de façon autonome.

Les maires qui auront à appliquer cette orientation, sauront faire en sorte que les jardins potagers partagés ne soient pas le prétexte à des contacts inter-humains et limiteront dans la temps leur fréquentation au strict besoins du travail de la terre et des récoltes.

A l'évidence, je serai conduit à modifier cette position si l'évolution de la situation l'imposait.


2 - Cimetières :

Sans méconnaître la période des Rameaux, le principe même du confinement interdit, sauf inhumation, la fréquentation des cimetières.

René Bidal

Préfet de Maine-et-Loire

Agenda

Accès rapide

Dernier bulletin

N° 31 - May 2020
Bulletin communal